David-Pagnon.com
David Pagnon

Manifeste pour un parkour indépendant [Archive de la pétition FIG]

Manifeste pour un parkour indépendant [Archive de la pétition FIG]

Manifeste pour un parkour indépendant [Archive de la pétition FIG]

Manifeste pour un parkour indépendant [Archive de la pétition FIG]

Voir la pétition sur change.org ici.
English version here.

 

J’ai écrit ce texte il y a un peu moins d’un an, lorsque la nouvelle est tombée. Je n’ai pas publié cette pétition moi-même : étant secrétaire de ma fédération il valait mieux conserver une image neutre dans un premier temps. La situation n’étant pas plus brillante maintenant, je confirme mes positions en postant cet article à titre personnel. Je publierai bientôt une lettre à l’intention des athlètes concernés par les avances de la FIG.
Retrouvez un historique assez exhaustif sur le site de la fédération de parkour.

 

Les choses bougent beaucoup ces derniers temps dans le monde du parkour. En quelques jours, la Fédération Internationale de Gymnastique (FIG) a réussi à :

  1. Déclarer publiquement sa volonté de s’approprier le parkour et le développer, sans considération aucune pour les organisations déjà en place comme Parkour UK (en charge du parkour en Grande-Bretagne), la FPK (Fédération de Parkour en France), ni les diverses associations locales et encore moins la myriade de traceurs qui forment notre communauté. [1], [2]
  2. S’associer avec Apex (American Parkour Experience) et organiser une compétition sur les terres natales du parkour, alors même qu’une large majorité d’entre nous est encore contre la compétition dans le parkour [3]. Ceci, toujours sans prévenir la communauté, ni l’association travaillant dans la ville de la compétition depuis plusieurs années, ni la fédération de parkour [2], ni aucune autre instance nationale déjà en place, ni même les fondateurs de la discipline. Note: Depuis, Apex s’est retiré de ce partenariat, avec les remerciements de la communauté. En revanche, IPF (International Parkour federation), cette organisation qui est devenue « à but non lucratif » par commodité, coupable d’innombrables faux-pas envers ses athlètes, qui se vantait d’être là solution contre la FIG, travaille maintenant avec eux dans la décontraction la plus décomplexée.
  3. Soumettre la candidature du parkour aux Jeux Olympiques de 2020 [5]Devant la levée de bouclier, la démarche n’a pas abouti. Ce n’est que partie remise pour la FIG, pour Paris 2024.

 

Pour la communauté, c’est l’équivalent d’un coup de poignard dans le dos, d’un déni de notre existence avec un arrière goût de colonisation. C’est une tentative de vol flagrante, orchestrée finement selon un plan qui se dévoile tout juste.

  • Nous voulons garder le parkour indépendant, pour continuer à grandir doucement mais sûrement selon les besoins et les désirs de la communauté, plutôt que travailler uniquement là où nous voyons un potentiel marché financer.
  • Nous voulons faire confiance à la communauté plutôt qu’à un organisme très ancien et respectable mais non spécialiste. qui nous discréditerait au regard des nouvelles générations et de leurs parents, qui mettrait des matelas à profusion plutôt qu’enseigner aux traceurs à connaître leurs limites pour mieux les repousser.
  • Nous voulons transmettre nos valeurs, qui affirment que le parkour n’est pas seulement un sport, mais aussi et davantage la concrétisation du désir de surpasser les obstacles dans un sens très général. Devenir plus fort ne doit pas obligatoirement se traduire par battre qui que ce soit.
  • Nous reconnaissons que nous avons tous la lourde responsabilité de modeler l’avenir d’une discipline encore fragile mais non moins valeureuse, et nous voulons nous battre pour cela.

 

We are parkour We are not gymnastics. Against fig enroachment

We are parkour. We are not gymnastics

Pour ouvrir le débat, il est intéressant de noter que même les gymnastes ont un regard plus que critique sur ce qu’il se passe : cela leur semble être une manœuvre purement commerciale et populiste. Ils préféreraient largement que leur fédération renforce son engagement envers le tumbling ou la gymnastique acrobatique [6].

Quant-à la communauté de courses d’obstacles, elle voudrait être reconnue comme un sport indépendant plutôt qu’être absorbée par surprise, même si ça signifie d’avancer moins vite [7]Note : la fédération de courses d’obstacles n’a finalement pas été récupérée par la FIG. Elle a eté absorbée par la fédération d’athletisme, mais c’est une autre histoire…

La FIG est bien plus ancienne, bien plus expérimentée, a bien plus de moyens, et est en général bien plus puissante que n’importe quelle organisation de parkour. La lutte est perdue d’avance. Elle est perdue…

  • À moins que la communauté de parkour ne parvienne à montrer au monde qu’elle est unie sur ce front.
  • À moins que la communauté de gymnastique ne montre qu’elle n’est pas du côté de sa fédération sur cette bataille, et que le parkour ne représente pas leur culture, à l’inverse du tumbling ou de la gymnastique acrobatique.
  • À moins que la communauté de course d’obstacles montre qu’elle souhaite rester indépendante.

Si vous ne voulez pas que la FIG s’approprie le parkour, si vous voulez qu’elle se concentre sur ce qui a fait partie de son histoire depuis des dizaines d’années, soutenez nous en signant cette pétition !

Voir la pétition sur change.org ici.
English version here.


Sources

[1] La position de la Fédération de Parkour sur l’appropriation du parkour par la FIG (Fédération Internationale de Gymnastique) : http://www.fedeparkour.fr/news/la-fpk-et-parkour-uk-face-a-la-federation-internationale-de-gymnastique-les-traceurs-ne-sont-pas-des-gymnastes

[2] Lettre ouverte de Parkour UK à la FIG (Fédération Internationale de Gymnastique) : http://parkour.uk/parkour-uk-issues-open-letter-to-federation-internationale-de-gymnastique-fig-re-the-encroachment-and-misappropriation-of-parkourfreerunning/

[3] La compétition Apex/FIG/Fise programmée à Montpellier, France : http://apexmovement.com/intl/
En réalité, même Apex affirme qu’ils sont contre la compétition [4] et dénomment leur événement « Obstacle Course Sprint » pour signifier la différence – alors que les participants et invités sont des spécialistes de parkour, qu’il s’agit de mouvements de parkour sur des structures de parkour, et qu’Apex est de toute façon une organisation de parkour. Nous pensons que donner un nom différent ne suffit pas à en faire quelque chose de différent, spécialement à l’heure où on souhaite un rapprochement parkour/freerun/art du déplacement.
Également, comme le montrent plusieurs articles déjà, la confusion est inévitable pour les non spécialistes : « le Parkour, ou Obstacle Course Racing est présenté aux JO de 2020 » sur la revue officielle des JO. [5]

[4] Apex, de façon éloquente mais très paradoxale, explique qu’ils restent malgré les apparences contre les compétitions de parkour : http://apexmovement.com/blog/on-competition-collaboration/

[5] La fédération internationale de gymnastique soumet la candidature du parkour aux JO 2020 : http://www.insidethegames.biz/articles/1050020/exclusive-international-gymnastics-federation-present-parkour-for-olympic-inclusion-at-tokyo-2020

[6] Les gymnastes manifestant leur désapprobation du choix de la FIG d’abandonner la gymnastique acrobatique et le tumbling au profit du parkour, qui n’a jamais été dans leur culture : https://m.facebook.com/InternationalGymnast/posts/10154800057678138

[7] La communauté de courses d’obstacles et mud runs se sentant prise par surprise, alors qu’ils souhaitent l’indépendance : http://www.mudrunguide.com/2017/05/opinion-ocr-bidding-war/

 

Pour en savoir plus :

Les débats s’enflamment :
– Sur la page de la FPK : https://www.facebook.com/profile.php?id=1399278140286004
– Sur la page d’Apex : https://www.facebook.com/ApexMovement/
– Sur la page de Gym magazine : https://www.facebook.com/InternationalGymnast/posts/10154800057678138
– Sur le site de courses d’obstacles : http://www.mudrunguide.com/2017/05/opinion-ocr-bidding-war/
– Sur le groupe Parkour research : https://www.facebook.com/groups/471861436159159

Laissez un commentaire