David-Pagnon.com
David Pagnon

Freerun

Compétition et parkour : Mes beaux principes confrontés à la pratique [Ninja Warrior]

Compétition et parkour : Mes beaux principes confrontés à la pratique [Ninja Warrior]

Vous en avez ras-le-bol de ces débats sans fin sur la compétition et le parkour ?
Eh bien je vais en rajouter une couche. Ces temps-ci ont lieu les sélections pour Ninja Warrior. Ninja warrior c’est quoi ? C’est un jeu télévisé diffusé originellement au Japon, qui depuis peu voit ses versions internationales fleurir aux quatre coins du monde. D’après wikipédia, “le jeu consiste à franchir quatre épreuves chronométrées, ce qui force le participant à développer une rapidité et une force, tant physique que morale”

Le futur de la fédération de parkour : Avec ou sans compétition ?

Le futur de la fédération de parkour : Avec ou sans compétition ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je tiens à préciser que je parle en mon nom. Alors oui, bien sûr je parle en tant que traceur, avec mon expérience, et en tant que secrétaire de la fédération de parkour (FPK). Mais cet avis ne sera pas forcément représentatif de la position que prendra la FPK, et encore moins de l’avis de l’ensemble de la communauté du parkour.

[…] 2015 fête les 30 ans de l’introduction de la compétition en escalade. Cette année sera-t-elle également l’anniversaire des compétitions de parkour? Ou est-ce que la fédération continuera à assumer ses positions, garante de l’esprit originel comme l’a fait l’aïkido?

Le parkour, la vie

Le parkour, la vie

Bien que l’activité soit en plein boom, le terme de “parkour” (ou de “traceur”, le pratiquant de parkour) ne parle pas encore à tout le monde. Wikipédia parle d’une “activité physique qui vise à un déplacement libre et efficace dans tous types d’environnements, et en particulier hors des voies de passage préétablies”. La fédération de parkour décrit une “activité physique consistant à se déplacer efficacement grâce à ses seules capacités motrices, dans différents types d’environnements”. On entend souvent que c’est “l’art de se déplacer d’un point A à un point B de la manière la plus efficace possible”.

Souvent, le stéréotype classique se représente des “jeunes casse-cous qui grimpent, courent et sautent partout, en particulier en faisant des saltos d’immeuble en immeuble”.

L’obstacle, un appui

L’obstacle, un appui

L’obstacle est l’appui sur lequel repose notre pratique ; le parkour naît au premier obstacle et expire au dernier.

Le hors-obstacle n’existe pas en parkour. C’est dans l’entre-deux obstacles que nous vivons le parkour.

Chaque obstacle a son voisin, chaque obstacle est unique et fait partie du patrimoine architectural du parkour.

Parkour, freerunning et assimilés : chroniques d’une terminologie.

Parkour, freerunning et assimilés : chroniques d’une terminologie.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, touchons un mot des origines du parkour. Le parkour, en tant que pratique du franchissement d’obstacles, a toujours existé. Certainement même avant l’arrivée de l’être humain sur terre, comme en témoigne la vidéo Animals vs. Humans, ou la série Origins of Parkour. En tant qu’art du déplacement, le parkour est intrinsèquement lié à la survie de tout être vivant.

Parkour, freerunning et “assimilés”: Mon humble conception des choses.

Parkour, freerunning et “assimilés”: Mon humble conception des choses.

Qu’est-ce que le parkour ? Pour moi, le parkour au sens strict, c’est aller du point A au point B, en franchissant les obstacles de façon efficace. C’est avant tout des enchaînements, de la course, en bref le fait de “tracer” droit jusqu’à un objectif défini, en adaptant sa course aux obstacles qui se trouvent sur le chemin. C’est donc une sorte de combinaison athlétisme/escalade en milieu non dédié.

Mais pourquoi ils font ça ?!!

Mais pourquoi ils font ça ?!!

Il me semblait que tous les sujets intéressants avaient déjà été choisis. Et si c’était pour rédiger des banalités dites et redites, autant m’abstenir. Je me suis donc abstenu – dans un premier temps. L’idée m’est ensuite venue d’utiliser un joker. J’ai donc fait appel à l’une de mes sœurs et à ma mère, toutes deux parfaites incultes en la matière, et leur ai demandé quelle était la première question qui leur venait à l’esprit lorsqu’on leur parlait du parkour.

La réponse ne s’est pas faite attendre, elles ont répondu toutes deux dans un unisson quasi-symphonique, l’une “à quoi ça sert?”, et l’autre “quel est l’intérêt”.