David-Pagnon.com
David Pagnon

Lignes de vie

Lignes de vie, Août 2017, Les reportages du Fourneau, Les jeudis du port, Brest

Lignes de vie

Une clôture des Jeudis du Port qui s’est jouée de l’espace et du temps

Jeudi 17 août, l’édition 2017 des Jeudis du Port s’est clôturée en beauté grâce à la Compagnie du Vide, Les Lézards Bleus et la Cie Poc.

A 18h42, Rosemonde apparaît parmi le public tout de rose vêtue et affublée d’une coiffure étonnante. Organisatrice de mariage comme de divorce, animatrice pour les enterrements, thérapeute de couple : l’extravagante Rosemonde a une carte de visite bien remplie qu’elle distribue aux spectateurs. Mais si elle est là ce soir, c’est avant tout pour tester en avant-première mondiale une idée incongrue et dangereuse, qu’elle n’a jamais osé tester chez elle, même les volets fermés. Elle emmène avec elle le public dans son aventure et lui offre un drôle de numéro jusqu’au moment fatidique… le moment de sauter !

Burlesque et désopilant, son solo clownesque fait rire les spectateurs de tous les âges. Tout juste après l’avoir applaudie, tous les regards se sont ensuite levés vers le ciel, pour observer le toit du Fourneau sur lequel viennent de surgir 6 hommes.

Il est 19h33 et le spectacle des traceurs de la Cie Lézards Bleus commence. Chorégraphié par Antoine le Menestrel, Lignes de Vies s’intéresse aux traces que nous laissons et met en avant la discipline du Parkour, cet art du déplacement poétique avec l’architecture.

Ce jeudi soir, dans le ciel, point de barrières, point de frontières. Les toits du Fourneau, de Roi de Bretagne et des Douanes du Port de Brest sont le terrain de jeu de ces artistes. De bennes en containers, ils proposent au public brestois une performance à couper le souffle, jusqu’au final sur l’un des bateaux de la Penn Ar Bed à quai, duquel ils s’offrent un plongeon !

Ce spectacle est un clin d’œil malicieux aux 145 Jeudis du Port que Michèle Bosseur et Claude Morizur ont eu le plaisir de co-concevoir, de co-programmer et de co-mettre en œuvre depuis 27 années avec la complicité des acteurs du port.

Leave a comment