David-Pagnon.com
David Pagnon

Wild Side Story

Wild Side Story, Novembre 2016, 37 degrés, Tours

Wild Side Story

Wild Side Story : La Compagnie Off se prépare pour un grand show
Depuis plusieurs mois la Compagnie Off a les yeux rivés sur samedi soir. Dans le cadre de la Blitz Witz Natch #2, la bande à Philippe Freslon a en effet concocté une nouvelle fois une soirée qui devrait en mettre plein les yeux et pleins les oreilles au public.

L’an passé, la Blitz Witz Natch organisée au Point Haut avait surpris par sa grandeur et démesure, avec pas moins de 60 artistes conviés pour 10h de programmation et d’ivresse artistique. Beaucoup s’étaient donnés rendez-vous pour la suivante en se demandant ce que La Compagnie Off allait pouvoir de nouveau inventer pour surprendre le public. La suivante, c’est samedi soir avec la deuxième édition de la Blitz Witz Natch qui cette fois se dédoublera en deux lieux. Au Point Haut bien évidemment à partir de 22e, avec une nuit Color Dream axée sur la musique électronique puisque Rubin Steiner, les Ilots Electroniques ou encore les Padawin brothers seront à l’honneur.

Auparavant, la Compagnie Off aura donné rendez-vous au public à quelques centaines de mètres de là, à la frontière de Saint-Pierre-des-Corps et de Tours, sous l’autoroute A10, à l’emplacement du Point Zéro pour l’avant première de son nouveau spectacle : Wild Side Story.

Un lieu pas choisi au hasard puisque Philippe Freslon, le directeur artistique de la Compagnie Off, a conçu ce spectacle pour ce lieu précisément. « Depuis mon retour à Tours en 1985, j’avais envie d’investir ce lieu sous l’autoroute. C’est un lieu hostile, froid et bruyant. Un lieu de passage et une frontière. Bref un lieu inconfortable, idéal pour les arts de la rue ». Et comme souvent avec La Compagnie Off, les choses sont vues en grand, si bien que pour ce nouveau spectacle s’inspirant du Roméo et Juliette de Shakespeare, mélangé à sa version contemporaine « West Side Story », ce sont plus de 50 danseurs qui se produiront. Des danseurs professionnels mais aussi une quarantaine d’amateurs issus de l’agglomération. « Nous avons d’abord recruté des danseurs professionnels capables d’encadrer des amateurs. Nous avons lancé des appels à candidature derrière pour ces derniers » explique Caroline Forestier, co-auteure du spectacle. Il en ressort une histoire intemporelle qui a inspiré de nombreux auteurs, réalisateurs, metteurs en scène… mais que les « Off », qui travaillent dessus depuis deux ans, réussissent à adapter à leur propre univers et à celui du lieu investi grâce à un jeu de lumières soigné et à une scénographie précise mais aussi avec le concours des chorégraphes Francis Plisson et Cécilia Ribault qui ont dirigé les danseurs. Ces derniers ont travaillé toute la semaine pour être prêts demain, à l’instar du filage qui se déroulait hier soir et dont nous vous avons ramené quelques photos.

Leave a comment